Histoire                     

Biographie
Evolution
Discographie
Equipements
Affiches Concerts
Rory's Séssions
Rory's Friends

Traductions


Downloads               
Bootleg
Rory dans les Mags
Fichiers Guitar Pro
Tablatures
Fonds D'écran

 


Fans                         
Contributions            

 


 

 

 

                                                              

PHOTO FINISH

 

 

Autant vous le dire tout de suite, il s'agit là de mon album préféré de Rory. Certes ce n'est pas Irish Tour (mais c'est un Live), ni Fresh Evidence (car c'est son testament)…non justement. C'est parce qu'il fait partie de la liste et que Rory l'a fait…euh…je dirai normalement. Bon Rod d'Ath est parti vers de nouveaux horizons et est remplacé par Ted McKenna. Inutile de comparer les 2 mais il me semble qu'ils collent très bien avec leurs périodes respectives. Rory passe là dans le Blues rock musclé. Attention ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, Rory c'est le blues Rock mais dans les albums studios cela se ressentait moins qu'en Live. Mais voilà ya Photo-Finish (et plus tard Top priority et dans une moindre mesure Defender).

Cet album regorge de trouvailles et reste tout de même assez ecclectique.

Moi ce que j'aime c'est le blues…mais le blues couillu, celui qui te sort les tripes…et quand j'écoute Fuel in the Fire je me dis que c'est ça le Graal. Nombreux sont ceux qui ont voulu le faire sans y parvenir et ceux, moins nombreux, qui y sont parvenu …par la suite. Mais Rory a toujours su le faire. Tout dans cette chanson respire le blues, transpire le blues et les solos qui y sont, renvoient Clapton à sa veste Armani, SRV à son chapeau à la ………. et Popa Chubby à son régime…Comprendrais jamais que cette chanson soit quasi-inconnue. Elle est de la trampe que ce qui figure sur Irish Tour 74.

Shin Kickers ouvre le bal d'un manière certes classique pour Rory mais toujours aussi efficace. Pas de fioriture ici, pas besoin de tourner autour du pot, simple et efficace. Certaines versions live sont de vrais moments d'anthologie (cf : Montreux 79).

Mais ma préférée c'est Cloak & Dagger…ce tempo de tueur aux s'melles de plomb et puis z'avez écouté ce putain de riff d'entrée?!?! Non? A fond dans le casque les mecs…Ça vous arrache les oreilles comme le Michelvin vous arrache le gosier!!! et c'est rien  à côté des solo et…. j'vous en dit pas plus.

Pis vient shadow play. Plus basique que C&D, elle n'en reste pas moins un support inconstesté et incontestable des shows live de Rory. Non mais ce premier solo tue à lui seul votre père, votre mère et même vos frères et sœurs! Cette chanson décrit les 2 facettes de Rory; celui de tous les jours et celui sur scène d'où la phrase (avant ce p…de solo) "a little doctor Jekill, a little mister Hide". Cette double facette qu'admirait particulièrement John Lennon et Eric Clapton (excusez du peu…)

Overnight bag se situe excellemment bien entre les 2 monstres cités avant.

The last of the independant est attrayante et souvent adulée mais reste pour moi le point faible de l'album avec Cruise on out en hommage à Elvis même si cette dernière contient un solo des plus endiablés.

Quant aux bonus tracks, j'ai toujours aimé les retrouver.

Il est intéressant de noter que cet album a été initialement enregistré aux US et aurait dû s'appeler Torch mais que le résultat ne plaisait pas du tout à Rory, au grand étonnement de ses comparses, qui retourna en studio en Allemagne pour finir juste à temps (d'où le titre) cette galette. Certaines chansons de la session américaine furent supprimées au profit de nouvelles.

 

            Nicolas  Fivet

                                                                    Nicolas Fivet

 
 

© 2006  Chnoss59