Histoire                   

Biographie
Evolution
Discographie
Equipements
Affiches Concerts
Rory's Séssions
Rory's Friends

Traductions


Downloads            
Bootleg
Rory dans les Mags
Fichiers Guitar Pro
Tablatures
Fonds D'écran

 


Fans                      
Contributions            

 


 

 

 

                                                              

            DVD At ROCKPALAST

     

    Chronique de Nicolas Fivet

     

    Chers amoureux de Rory Gallagher il m'est impossible de vous chroniquer ce DVD …SI VOUS NE L'AVEZ PAS DEJA. C'est tout simplement incroyable. Pour vous dire j'en suis dingue.

    D'abord parce que les vidéos de Rory ne sont pas légion

    Ensuite parce qu'il y a plus de 3 heures de concerts…OUI 3 HEURES

    Et puis 76, 77 et 79 sont une très bonne période pour Rory.

    Non vraiment, débrouillez-vous comme vous voulez mais FAUT L'AVOIR!

    Dans ce DVD vous trouverez donc 3 enregistrements (dont 2 complets) de concerts à la fameuse émission Rockpalast de nos amis allemands.

    Le premier de 76, enregistré à Cologne le 10 Octobre, commence par un set exceptionnel à l'acoustique. Rory enchaîne les bons blues à la National ou la Martin et c'est véritablement un enchantement et le terme est léger. A la vue de cet acoustic stuff, je ne comprends toujours pas pourquoi on nous tartine avec SRV et autre Clapton.

    Pour avoir eu le concert en vcd avant l'heure (!!) la version Pistol Slapper Blues du début est en fait une 2ème prise, juste avant Going to my hometown car la 1ère version qui débutait le set eu un problème d'enregistrement…mais bon on s'en fout , car celle-ci est la meilleure des 2, et c'est mon coup de cœur. Rag Mama, montre que Rory n'a rien à envier à qui que ce soit en la matière. Rory use sans abuser de la slide où il excelle encore dans une version extra de Nothin' but the devil. Et Banker's blues aussi….'vache tout est terrible…

    Goin' to my hometown permet l'arrivé du groupe dans son entier avec Gerry, Rod et Lou. Puis c'est le set électrique….dans tous les sens du terme.

    Ca commence par un I take what I want endiablé qui laisse présager d'un show…euh…chaud! Rory donne une réelle image de lui sur scène en dynamitant tout sur son passage…pas encore aussi fou qu'un Townsend mais enfonce littérallement ses contemporains comme par exemple Page, Beck ou Clapton excusez du peu. Il est en plus avantageusement épaulé par une paire rythmique des plus solides et un super Lou Martin qui me fait penser au cocker du Muppets Show.

     

    Le concert de 77 recelle moins de parties acoustiques à ma grande déception (même si Barcley and Grape Rag/Pistol slapper blues est grandiose)mais qui est avantageusement remplacé par un florilège de guitares électriques. Retransmis à la Télé, il fut regardé par plusieurs millions de personnes en Europe…On passera toutefois sur les interventions O combien pénibles de commentateurs teutons surtout en plein Garbage man qui  semblait s'engager comme une de ses meilleures interprétations. A noter aussi, que la veille, Rory jouait au fameux festival de Montreux. Bref, ce n'est qu'une parenthèse car la prestation de Rory est tout bonnement formidable. Quelques morceaux choisis comme Tattoo'd lady et ses 2 solos fous ou encore bought and sold  mais bon je les citerais toute (Souped up Ford…pardon mais celle là…). A noter également le pain de Gerry en duo avec Rory, c'est assez rare pour le signaler. J'ai toutefois trouvé Lou un peu en dessous de sa prestation de 76.

     

    Le set de 79 est malheureusement composé uniquement des rappels du concert. Peut-être pour remplir complètement le DVD ce qui est sympa mais j'ai peur du coup qu'on ne nous le ressorte jamais. Car Rory , quoiqu'ayant quelques kg en + est en superbe forme. Bullfrog blues est un rappel classique mais qui fait toujours son effet endiablé et c'est pas le spectateur qui joue sur la gratte de Rory (LA chaaaaaaance) pendant le show qui me dira le contraire.

    Pis Rory annonce l'arrivée du déjanté Frankie Miller, avec sa bouteille de vin à la main (?!). J'avais un a priori sur ce gars en sachant que c'est lui qui avait entaillé, 2 ans plus tôt, la divine main droite de Brian Robertson, LE gratteux de Thin Lizzy, sabordant du même coup une tournée, un album et le peu d'amitié qui restait entre lui et feu, Phil Lynott.

    Mais je dois dire que sa prestation m'a vite fait oublier cette mésaventure. On sent bien dans son attitude le respect et l'admiration qu'il a pour Rory et ça …..

    Walking the dog est une superbe interprétation et c'est surement pas pour rien que le riff a été choisi pour le menu principal. Tous sont impériaux et Rory heureux à l'image de sa petite poursuite du gars qui ramasse la bouteille de Frankie Miller (laissée au beau milieu de la scène!!!). Ce dernier parti trop rapidement, Rory entame seul un Sea Cruise dont j'adore l'intro; passer du bas du manche au haut du manche m'a toujours pris les tripes. Rock 'n' Roll. Pis Rory s'en va sans oublier de saluer son public chaleureusement comme à son habitude.

    Pis y revient, entraînant dans son sillage un Frankie Miller pour un autre moment de plaisir around and around. Roll over Beethoven conclu le DVD dans un superbe Rock'n'Roll. Vraiment, quel dommage de ne pas avoir le set entier.

    Je suis loin de tout connaître et de tout avoir vu, mais la Qualité de ce DVD est absolument INCROYABLE alors si vous aimé un tant soit peu Rory, c'est I-N-D-I-S-P-E-N-S-A-B-L-E.

     

                                                                                  Nicolas Fivet                     

 

 

© 2006  Chnoss59